archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

Canto or not Canto ?
Canto or not Canto ?
Richard N. - Article publié le jeudi 19 octobre 2006
Le samedi 15 mai 1996, Manchester United remporte la finale de la FA Cup devant Liverpool. Au terme d’une finale ennuyeuse, Eric Cantona inscrit le seul but de la rencontre.

Le match est d’un incommensurable ennui, mais Wembley continue de pousser les joueurs. Malgré quatre vingt-cinq minutes sans réelles occasions, on se dit qu’un miracle peut toujours réveiller ce Liverpool-Manchester United, 115ème finale de la FA Cup.

C’est alors qu’un corner est accordé à United. Il est botté de la droite par le jeune David Beckham. David May s’apprête à reprendre le ballon de la tête, mais le gardien de Liverpool David James s’interpose et repousse devant lui. La balle ricoche sur Jamie Redknapp et rebondit au niveau du point de pénalty. Dans l’arc de cercle, Eric Cantona voit le ballon s’offrir à lui : "Just do it !". Le Français amorce un léger recul histoire de bien apréhender le rebond. Puis du pied droit, il frappe cette balle de tout son soûl. Malgré l’opposition désespérée de Ian Rush, le ballon traverse le magma humain groupé devant la cage et va claquer dans les filets.

Ouf ! cette finale laissera quand même un souvenir. Eric Cantona n’a pas été plus brillant que les autres protagonistes, mais il a su être the right man at the right place. Ce but est le seul de cette finale. Son nom sera cité dans les compte-rendus. Il donne à United sa neuvième Cup d’Angleterre, le record, et une semaine après avoir remporté le championnat, c’est le doublé.

Ce but est une parfaite conclusion de cette saison 1995-96 où le nom Cantona est redevenu à la mode. Après la suspension de huit mois suite à son yoko-geri de Crystal Palace  [1], le Français est revenu sur les terrains de Premier League le 1er octobre 1995. C’était déjà un MU-Liverpool, lequel s’etait conclu sur un score nul (2-2). United, qui sortait d’une saison blanche et sèche, repartait alors à la conquète de l’Angleterre. Match symbole, celui du 4 mars 1996 à Newcastle, alors leader du championnat. Le choc de la saison magnifié par le duel des frenchies d’outre-Manche, Canto le Rouge et David Ginola le Magpie. Une rencontre serrée, un seul but, en milieu de seconde période, pour Manchester United. Une reprise du droit signée Canto. La Premier League a basculé en faveur des Red Devils.

Eric Cantona est bien le king au pays du football roi. A nouveau élu Player of the Year en Angleterre, Canto n’est pourtant pas reconnu dans son propre pays. L’équipe de France, en partance pour le Championnat d’Europe (qui a justement lieu en Angleterre) peut-elle se passer de la star de l’Equipe du Dimanche ? "Oui !" répondra le sélectionneur Aimé Jacquet. Cantona n’a plus joué depuis un an avec les Bleus, et ceux-ci se sont qualifiés sans lui. Les Bleus disputeront donc l’Euro sans Canto. Ils seront éliminés en demi-finale. A Old Trafford...

History

The rise and fall of West Ham
Ten years after
Die before I get old...
Three Lions ("Football’s coming home...")
Et ça dure depuis un siècle...
Mouettes et sardines, dix ans déjà...
Arsenal-MU, victoire de Sunderland
God Save Brooking
And Smith must score...
Merseyside derby at Wembley
La fête gâchée de Paul Gascoigne
Soixante-sept, année Celtic
M.U aux larmes
Onze garçons dans le vent
Kenny king of Wembley
A Forest
Clough vs K.K.
Paisley Parc
Viva Villa
Veni Vidi Vici
Le miracle de Barcelone
Dick, Kerr ladies soccer team
Forever Blowing Bubbles
And David Seaman won’t be very happy about that
Porazka à Wembley
Death penalty à Bramall Lane
The Boxing day Massacre
Don’t cry for me
Les fantômes de Cathkin Park
This is not a love song
Happy when it rains
Blue sunshine
Wanderers, pour l’Histoire
Du parmesan sous la poudre
La revanche de Mark Hugues
Je t’aime moi non plus
Les années W.W.
Le but de la centième minute
Touched by the hand of God
Only losers take the bus
I’m only the piano player
Les Invincibles de Preston
Naissance d’un Beatle
Tango, whisky & Sco
Canto or not Canto ?
No more heroes
Stanley Cup
Peace in the Valley
Symphonie magyare dans un jardin anglais
La Cup à Canto
It must have been love
Red is Dead
Shame on the Tweed
La revanche des bannis
Sweet Six Weeks
Supercaley go ballistic
Floodlight Wolves
Supersub strikes again !
Wembley, le temple du souvenir
Summers in the City
To Wish Impossible Things
Thick as Thieves
Ram Power
Everybody Wants To Be A Cat
In The Army Now
The Big Sky
Coffee and Tea
The Great Scottish Invasion
Un printemps à Paris
Frankie goes to Hollywood
From Dusk Till Dawn
Germans always win ?
True Blue
Always the sun
Green night in Spain