archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

Jimmy Johnstone le Rouquin
Jimmy Johnstone le Rouquin
Richard N - Article publié le mardi 14 mars 2006
Jimmy Johnstone, le rouquin de poche qui terrorisait les défenses les plus hermétiques d’Europe, nous a quitté à l’âge de 61 ans. Elément moteur des Lisbon Lions, il avait été élu comme le meilleur joueur de l’histoire du Celtic FC.

De l’avis de beaucoup, il fut le plus grand joueur de l’histoire du Celtic Glasgow. "Grand" est une façon de parler, car il ne dépassait guère le mètre cinquante deux. Mais il fut sans doute l’élément le plus remarquable de la mythique équipe du Celtic 1967, première équipe britannique à soulever la Coupe d’Europe. Remarquable, car sur les photos, c’est le petit bonhomme roux, vers lequel les regards se portent irrésistiblement. Remarquable, il l’était également sur les terrains, sa vivacité et sa combativité en firent l’un des joueurs préférés de Parkhead. Il fut sans doute le meilleur joueur de la finale de Lisbonne [1], son opposition avec Giacinto Facchetti, 1,93 mètres, faisant partie de l’Histoire.

James Conolly Johnstone est né le 30 septembre 1944 à Viewpark dans le district de Bothwell. Dès l’âge de treize ans, il est repéré par Manchester United, mais il préfèrera rejoindre le Celtic. Il dispute son premier match pro contre Kilmarnock le 21 mars 1963. Rapidement, tout ce que l’Ecosse compte comme défenseurs apprend à connaitre ce petit rouquin au numéro 7 collé à la fesse droite. L’Ecosse puis l’Europe toute entière n’ignorera plus rien du phénomène, hormis peut-être la recette pour l’annihiler.

Si son haut fait d’arme demeure la Big Cup de 1967, Johnstone a également remporté neuf championnats écossais (le Celtic, à l’époque, l’emportait tous les ans ou presque), quatre Scottish Cups et cinq League Cups. Mais Jinky, c’était son surnom, a également collectionné de nombreuses expulsions, et s’est vu remettre bien des blâmes par ses employeurs. Jock Stein, l’entraîneur, déclara un jour : "Jamais un joueur ne m’a donné autant de maux de tête, et jamais ne n’ai consacré autant de temps à quelqu’un pour le tirer de ses ennuis."

Une anecdote célèbre raconte que Jimmy Johnstone avait horreur de prendre l’avion. Un jour de Coupe d’Europe où le Celtic recevait l’Etoile Rouge de Belgrade au match aller, Jock Stein avait promit à Jinky qu’il ne le contraindra pas à faire le voyage retour si jamais l’équipe prenait une avance suffisante dès le match aller. Motivé comme jamais, Johnstone fit un match d’enfer, marqua deux buts et offrit trois passes décisives. Le Celtic l’emporta 5-1 et Johnstone put rester à la maison.

Jimmy Johnston a disputé 23 rencontres avec l’équipe nationale d’Ecosse. Un chiffre qui aurait pu être multiplié par deux s’il n’avait pas décliné quelques convocations, un peu lassé d’être systématiquement chahuté par la frange anti-Celtic du public. Son "exploit" le plus célèbre avec l’équipe d’Ecosse est une drôle d’histoire. Au terme d’une soirée copieusement arrosée à Largs, où l’équipe d’Ecosse s’était retirée pour préparer une rencontre, il fallut en effet l’intervention du garde côte pour ramener Jinky alors que celui-ci voguait à bord d’un canoë qu’il avait emprunté sur la berge...

Jimmy Johnstone a disputé plus de 500 matches avec les Hoops, inscrivant quelques 129 buts. En juin 1975, miné par quelques soucis physiques, il quitte le Celtic pour quelques rencontres à Sheffield United puis à Dundee. On le verra également en Irlande, ainsi qu’aux Etats Unis.

En novembre 2001, Jimmy Johnstone apprend qu’il est atteint d’une maladie neurologique, mal connue encore de la médecine. Sa notoriété permet de recueillir des fonds pour la recherche, mais le 13 mars 2006, Jinky Johnstone s’incline face à un adversaire beaucoup trop fort. Non sans s’être battu avec l’acharnement qu’on lui connait.