archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

Heart and Spirit
Heart and Spirit
Richard N. - Article publié le vendredi 5 octobre 2007
La rencontre de Carling Cup Nottingham-Leicester du 28 août 2007 aurait pu tourner à la tragédie. Le match rejoué le 19 septembre a démontré quand à lui que le fair-play avait encore sa place dans le foot professionnel.

Les joueurs de Nottingham Forest donnent le coup d’envoi. Paul Smith, leur gardien, est juste à coté d’eux. Il reçoit le ballon puis s’avance à grandes enjambées vers le but adverse. Les joueurs de Leicester City, bras croisés ou mains sur les hanches, le regardent passer. Aux abords de la surface de réparation, Smith croise son vis-à-vis Marton Fulop qui lui tend la main ; les deux hommes claquent leurs gants en signe de complicité et Smith poursuit sa route. Face à la cage vide, le gardien de Forest se fend d’une frappe qui secoue les filets, puis lève les bras vers le public. Il n’a pas souvent l’occasion d’un tel plaisir. Nottingham mène 1-0 après vingt-trois secondes de jeu. Leicester n’a rien fait pour l’en empêcher.

Trois semaines plus tôt, le premier match entre les deux équipes n’avait pas été à son terme. Pour le deuxième tour de la Carling Cup, Nottingham Forest, club de League One (troisième division) recevait Leicester City, pensionnaire de Championship (deuxième division). A la mi-temps, Forest menait 1-0. Mais juste avant de reprendre la partie, un joueur de Leicester s’était effondré sur le carrelage des vestiaires. Clive Clarke, le défenseur irlandais prêté par Sunderland, venait d’être frappé d’une crise cardiaque. Secouru sur place à l’aide d’un défibrilateur, le joueur de vingt-sept ans a pu être rapidement transporté à l’hôpital où il a reçu les premiers soins. Le match quand à lui n’a pas pu être repris. Les joueurs sont d’autant plus émus que dans la matinée, on a appris la mort de l’Espagnol Antonio Puerta [1]. La délégation de Leicester demanda à ce que l’on reporte le match, ce que les joueurs et le staff de Nottingham acceptèrent sans problème.

Le replay est donc joué presque un mois plus tard, le 19 septembre. Les joueurs de Leicester avaient tenu à remercier ceux de Nottingham Forest d’avoir accepté de reporter le match alors qu’ils menaient au score. De la manière la plus simple : en rendant à Nottingham l’avantage qu’ils avaient acquis lors du premier match. Dès le coup d’envoi, ils laissèrent ainsi Paul Smith s’en aller seul inscrire le but. L’équité sportive était sauve, la rencontre pouvait se poursuivre sans arrière-pensée. Un geste superbe de sportivité qui fut vivement applaudi par toute l’Angleterre.

"Je pense qu’il était moralement plus acceptable pour nous de redémarrer avec un but de retard, expliqua Gary Megson, le coach de Leicester. Je pense que ce geste respecte l’esprit sportif". Colin Calderwood, le patron de Forest ajoute : "Leur proposition nous a surpris au départ. C’est un geste honorable et je me plais à penser que le foot en est sorti gagnant". Bonne nouvelle, donc : Le fair-play a encore droit de cité dans le foot pro du vingt-et-unième siècle. "De toute façon, on s’en tire bien, ajoutera Megson, puisque nous avons gagné". En effet, le reste de la rencontre fut d’excellente facture. Leicester égalisa au bout d’une demi-heure d’un magnifique coup franc de Alan Sheehan. Mais à l’heure de jeu, Nottingham reprit l’avantage par Nathan Tyson lancé plein axe. La fin de rencontre fut extraordinaire. Leicester égalisa à deux minutes de la fin par son remplaçant Richard Stearman, puis remporta la rencontre dans les arrêts de jeu grâce à Stephen Clemence.

C’est donc Leicester qui rencontra Aston Villa au troisième tour de la Carling Cup. Son défenseur Clive Clarke s’est quand à lui bien remis de son malaise. Il a manifesté son envie de retrouver rapidement les terrains. Mais son manager Tony Pullis ne veut pas précipiter les choses : "Clive a une compagne adorable et un petit bébé. En ce moment, la chose la plus importante pour lui est qu’il prenne soin de sa santé et de sa famille".

[1] Antonio Puerta Perez, arrière gauche du FC Séville, est mort à 22 ans le 28 août 2007, trois jours après un arrêt cardiaque survenu en plein match du championnat espagnol.

Telegraph

Strachanismes
Chelsea a le Blues
Leeds, grandeur et décadence
Les Underdogs de Bermondsey
L’Angleterre se fait plaisir
La défaite est en vous
L'Angleterre au stade de la lose
Cole for England !
Spanish Fever
Liverpool vs Manchester
Welcome to the Den
Faut-il vendre Manchester United ?
Les Abramoviques
C'est Byzance !
L’Angleterre vote pour l’Europe... au féminin
Génération Bolton
L’internarsenalisation en marche
L’angoisse du siège vide
Heart attack
Great Great Gretna
Le Old Firm est-il soluble dans la Premier League ?
Legends never die
Et maintenant, le monde...
Road to Wigan Pier
Jean-Vic Chapus / MON FOOT BRITISH A MOI
Chic la D2...
Vive le C.P.E. !
Sweet and tender football fan
Ellan Road / MON FOOT BRITISH A MOI
Tell me there’s a heaven
Xavier Rivoire / MON FOOT BRITISH A MOI
Wrong number
A prayer for England
L’Angleterre, championne du monde ?
Les Mondialistes du Royaume
Deux ou trois choses que je sais d’elles
Rêvons encore un peu
Pourvu qu’il pleuve
This boring game
Eriksson le glas...
Tevez and Mascherano are blowing bubbles...
A polish invasion
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Unhappy Birthday
I’m a loser
Birds of passage
Scilly or not Silly ?
Pilgrimage in the North West
Stand up for Wycombe !
Throw your foot
Wembley II, le temple de l’avenir
My Heart Goes Bang
Sympathy for the Devils
Da Pippo Code
Forty four days
Win when he’s singing
More Specials
Two nil and you f.. it up !
Heart and Spirit
Désespérantes Footwives
Ashburton smiles
London 0, USA 4
Time for heroes