archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

More Specials
More Specials
Yann Rush - Article publié le vendredi 21 septembre 2007
José Mourinho n’était pas seulement un grand coach. Il était aussi un vrai personnage à part. Il manquera à la Premier League, notamment pour ces quelques citations.

Abramovitch a osé. On savait les deux hommes en froid, mais on pensait que le Russe était assez intelligent pour passer outre et garder toute sa confiance à l’homme qui a fait gagner Chelsea. L’arrivée de Grant, homme de main d’Abramovitch, au poste de directeur sportif durant l’intersaison fut sans doute le point de rupture final entre le coach portugais et son président.

Avec le départ de Mourinho, la Premier League vient de perdre son meilleur entraîneur, le plus charismatique aussi. On pourrait dire pendant des lignes et des lignes à quel point la décision d’Abramovitch est stupide, mais, en hommage, nous vous offrons quelques citations restées célèbre de Monsieur Mourinho, trouvées sur le site de la BBC.

A propos de José :

"Ne pensez pas que je suis arrogant. Je suis champion d’Europe et je pense que je suis réellement spécial."
Premiers mots à la presse anglaise après son arrivée de Porto en 2004

"Si j’avais voulu un boulot facile, je serais resté à Porto, chaise bleue magnifique, le trophée de Champion d’Europe, Dieu, et derrière Dieu, moi."
Se moquant de ceux qui pensaient qu’il avait la grosse tête.

Mots de sagesse :

"Les jeunes joueurs sont un peu comme des melons. C’est seulement quand vous avez ouvert et gouté le melon que vous êtes sûrs que le melon est bon."
Sur la Chelsea academy

"Notre style de jeu est très important. Mais c’est comme les omelettes et les œufs. Pas d’œufs, pas d’omelettes. Ca dépend de la qualité des œufs. Au supermarché, il y a des œufs de première, deuxième ou troisième catégorie. Certains sont plus chers que d’autres mais donnent de meilleurs omelettes. Si les œufs de première catégorie ne sont pas dispo, alors vous avez un problème"
Pour une fois d’accord avec Abramovitch.

"Un joueur de City a montré son cul pendant deux secondes et ce fut un cauchemar. Mais ceci est un vrai cauchemar."
Comparant la blessure de Cech avec les fesses de Joey Barton.

Sa femme :

"Elle est le vrai manager de ma vie de famille. Tu es la star en dehors, mais ici ce n’est pas le cas."
On sait maintenant qui porte la culotte à la maison.

"Tout dépend de ma femme. Si je suis à la maison, oui, je vais regarder. Mais peut-être que ma femme voudra sortir. J’adorerais voir le match, j’adore voir du football, et c’est un grand match. Mais peut-être que je n’aurais pas la permission."
Après qu’on lui ait demandé s’il allait regarder Arsenal-Manchester United.

Les arbitres :

"Quand j’ai vu Rijkaard entrer dans le vestiaire des arbitres, je ne pouvais pas y croire. J’ai pas été surpris au moment de l’expulsion de Drogba."
Après un houleux Barcelone-Chelsea

"Vous me demandez si je saute de joie quand j’apprends que Graham Poll est notre arbitre ? Non !"
Sans doute pas le seul...

Ses rivaux :

"Trois ans sans le moindre titre de Premier League ? Je pense pas que je serai encore en poste."
Pan, sur le bec de Rafa.

"De nombreux grands managers n’ont jamais gagné la Champions League. Un grand exemple n’habite pas loin d’ici."
Pan, sur le bec d’Arsène.

"Liverpool est clairement favori. En 2007, on a joué vingt-sept matchs alors que Liverpool n’en a joué que trois ou quatre."
Mettant la pression sur Liverpool avant la demi-finale de Champions League.

"Je veux les féliciter, car ils ont gagné. Mais on était la meilleure équipe."
Après une défaite face à Charlton.

Le monde est contre nous :

"C’est la seule fois où l’on a joué avant Manchester United, et c’est parce qu’on contrôle le calendrier. Imaginez si on ne le contrôlait pas."
Après une controverse avec Ferguson sur un match avancé de Chelsea face à Tottenham qui avait joué en milieu de semaine.

Telegraph

Strachanismes
Chelsea a le Blues
Leeds, grandeur et décadence
Les Underdogs de Bermondsey
L’Angleterre se fait plaisir
La défaite est en vous
L'Angleterre au stade de la lose
Cole for England !
Spanish Fever
Liverpool vs Manchester
Welcome to the Den
Faut-il vendre Manchester United ?
Les Abramoviques
C'est Byzance !
L’Angleterre vote pour l’Europe... au féminin
Génération Bolton
L’internarsenalisation en marche
L’angoisse du siège vide
Heart attack
Great Great Gretna
Le Old Firm est-il soluble dans la Premier League ?
Legends never die
Et maintenant, le monde...
Road to Wigan Pier
Jean-Vic Chapus / MON FOOT BRITISH A MOI
Chic la D2...
Vive le C.P.E. !
Sweet and tender football fan
Ellan Road / MON FOOT BRITISH A MOI
Tell me there’s a heaven
Xavier Rivoire / MON FOOT BRITISH A MOI
Wrong number
A prayer for England
L’Angleterre, championne du monde ?
Les Mondialistes du Royaume
Deux ou trois choses que je sais d’elles
Rêvons encore un peu
Pourvu qu’il pleuve
This boring game
Eriksson le glas...
Tevez and Mascherano are blowing bubbles...
A polish invasion
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Unhappy Birthday
I’m a loser
Birds of passage
Scilly or not Silly ?
Pilgrimage in the North West
Stand up for Wycombe !
Throw your foot
Wembley II, le temple de l’avenir
My Heart Goes Bang
Sympathy for the Devils
Da Pippo Code
Forty four days
Win when he’s singing
More Specials
Two nil and you f.. it up !
Heart and Spirit
Désespérantes Footwives
Ashburton smiles
London 0, USA 4
Time for heroes