archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Yann Rush - Article publié le mardi 31 octobre 2006
Sourya, un autre groupe indie passant ses soirées dans les caves et cales parisiennes ? Sans doute. Mais, si les membres de ce combo electro-rock aiment Liverpool et Manchester, c’est pas seulement pour les groupes qui s’y sont formés. Et ça fait une sacrée grosse différence.

Batofar. Fin août. Là, sur les bords de Seine, au milieu des groupes et spectateurs mélangés, je dérange Jean-Vic Chapus, premier interviewé pour "Mon Foot British à moi", en pleine discussion avec Miggles, de Popklub Arsenal. C’est l’occasion de faire un débriefing sur cette Coupe du Monde pas si lointaine, et sur ces plaies encore ouvertes, les éliminations prématurées de l’Angleterre, de la France, ou de l’Argentine pour Jean-Vic.

Coo, de Sourya, arrive. Les questions de cette interview, envoyées par mail un peu plus tôt dans la semaine, sont à l’ordre du jour. "C’est quoi ces questions ?" clame-t-il avant de comprendre que la personne qui lui a envoyées... est en face de lui. "Ah ! Salut." La discussion est vite avortée, mais continue ici, pour vous.

Sourya est un trio électro-rock, apparu sur la scène parisienne en 2004. Aujourd’hui complété d’un quatrième membre à la batterie, le groupe a déjà sorti un premier E.P, "Love Song", chez Coming-Soon et un de leur titre, "Numéro 1" est présent sur la compil 1.4 de Nova Tunes. Signés chez Universal Publishing ils s’apprêtent à entamer une tournée au Royaume-Uni. Ils seront visibles prochainement au Festival Nordik Impact, à Caen.

Kick & Rush : Premier souvenir de foot british ?
coo : le but de Robin Friday contre Tranmere en mars 1976.
sou : c’est des images de Cantona et Steve Mc Manaman
Nono : Le Cantona kung-fu kick durant un match contre Crystal Palace.
rudy : l’arrivée de Chris Waddle à Marseille, un truc de fou à l’epoque, je decouvrais un mec avec un mulet qui faisait des passements de jambes à toutes les defenses, la classe.

Kick & Rush : Meilleur souvenir de foot british ?
coo : la victoire de Manchester, en finale de la coupe des champions, contre le Bayern en 99. Deux buts dans les arrêts de jeu. Ca vaut presque la victoire de la France contre les Italiens en 2000. Et puis aussi les raclées que j’ai mis a PES au chanteur du Popklub Arsenal.
sou : Liverpool en 2005
Nono : Le public dans les pubs
rudy : pareil que coo

Kick & Rush : Qu’est ce qui vous plait dans le football britannique ?
coo : c’est l’antipode du football brésilien. Ca suffit comme argument ?
sou : le kick and rush
Nono : tout simplement qu’il soit bien meilleur que la ligue 1
rudy : le fighting spirit

Kick & Rush : Vous supportez quel club ?
coo : Man United et Lorient
sou : je supportais Liverpool et puis ça s’est calmé, surement au moment du départ de Mc Manaman que j’ai suivi au Real quand il cirait pas le banc
Nono : Arsenal et Reims
rudy : Marseille, pour Chris Waddle et l’équipe de fou qu’ils avaient à l’epoque. Aujourdhui pour Ribéry et sa tete de ouf.

Kick & Rush : Qui serait, pour vous, les Clash de la Premier League ?
coo : Arsenal, comme les Clash, je les respecte sans les supporter. J’ai toujours preferé les Pistols.
sou : faudrait que ce soit intelligemment engagé et rentre-dedans à la fois... Patrick Vieira Arsenal era
rudy : Arsenal pour le côté engagé ouais, et Tony Adams pour epauler Pat Vieira.

Kick & Rush : Les Smiths de la Premier League ?
coo : forcément, un club de Manchester. United. Parce qu’ils sont meilleurs que City.
sou : je te dirais City parce que c’est le club préféré de Johnny Marr, je te dirais Alan Smith mais c’est pas un romantique, sinon y’avait bien Dennis Bergkamp...
Nono : Vous voulez dire une équipe dont les joueurs jouent sur l’ambiguïté de leur sexualité ? A part le Stade Français je vois pas.
rudy : je dirai Steve Mc Manaman

Kick & Rush : Les Libertines de la Premier League ?
coo : j’attends les résultats des tests de dopage pour me prononcer.
sou : Maradona mais il a jamais joué en GB.
rudy : Paul Gascoigne, un talent gâché.

Kick & Rush : Si vous deviez former une équipe de onze joueurs, uniquement composée de pop stars, quelle serait-elle ?
Coo : Au but : Liam Gallagher En défense : Liam Gallagher - Liam Gallagher - Liam Gallagher - Liam Gallagher Au milieu : Liam Gallagher - Noel Gallagher - Noel Gallagher - Liam Gallagher (ouais il faut bien quelqu’un pour construire un peu) En attaque : Liam Gallagher - Liam Gallagher
sou : je vois pas... j’avais mis Radiohead une fois dans mon équipe perso PES mais tu triches trop sur les stats alors c’est pas très "accurate", sinon je mettrais rudy en 10 ou 7 parce qu’il kiffe Zidane et Waddle.
Nono : Les 4 Spices Girls, Iron Maiden et Boy George ; le compte est bon je crois.
rudy : c’est chaud... tout le Wu Tang Clan en défense pour faire flipper les adversaires, au milieu les Gorillaz pour créer le jeu et devant le bassiste de nirvana en tour de controle avec Liam Gallagher ouais, ça doit être un emmerdeur de defense lui. Et au goal ?... je mets Meat Loaf, ça laisse plus beaucoup de place pour marquer.

Kick & Rush : Un petit mot sur l’histoire du groupe...
sou : moi je fais du blues, coo de la britpop et rudy de la funk mec et à nous 3, tu as le noyau de la musique qu’on fait, la pointe d’électro servant de liant à la recette, nono est arrivé récemment mais il est un bon compromis entre nos goûts musicaux.
Nono : On s’est rencontré dans un KFC, les Hot Wings quoi.
rudy : on a commencé en ligue 2, on est bien placé pour jouer la montée, notre but est de jouer la ligue des champions. On est un groupe qui vit bien, l’ambiance entre les joueurs est super cool.
Coo : Et on a pas d’italiens ni de bresiliens dans l’equipe. Et ca c’est important. Pas de simulations ni de fioritures.

Kick & Rush : Pourquoi les joueurs ont de si mauvais goûts musicaux ?
coo : parce que faire des tetes ca détruit les amortisseurs du cerveau.
sou : parce que jouer avec les pieds, ça te permet pas de faire de bonnes chansons avec une guitare ou un piano.
Nono : Demandez à un rock critic de faire un amorti de la poitrine...
rudy : j’suis pas d’accord avec toi sou, le single de Youri Djorkaeff atteste du contraire

Kick & Rush : Il vous arrive de taper la balle entre vous ? Avec d’autres groupes sinon ?
coo : non, j’ai arreté ma carrière de footballeur il y a quelques années. J’avais de trop bons gouts musicaux.
sou : et moi je joue de la guitare avec mes mains.
Nono : C’est vrai qu’après notre concert à Wembley on a eu du mal à se retenir d’aller frapper quelques balles.
rudy : on est toujours motivé pour un PES.
Coo : ouais faudrait qu’on organise un tournoi de PES inter groupes. Qu’on montre encore une fois qui c’est les boss.

Post scriptum. L’interview terminée, je me rends compte que Coo est entiché de Liam Gallagher et Manchester United, que Sou supporte un club plus espagnol qu’anglais et que Rudy, lui, n’aime rien de plus que son Olympique de Marseille. Certes, principalement grâce à Waddle. Enfin, l’OM, quand même. Précisions.

Kick & Rush : Coo, tu rencontres un jour Liam Gallagher. La discussion sur United-City se passe comment ?
Coo : On pourra toujours parler de Cantona.

Kick & Rush : Sou, lors de la victoire de Liverpool en C1 en 2005, il y avait autant de joueurs espagnols que de joueurs anglais dans l’équipe. Ca te saoule pas ?
Sou : Ils nous ont bien pris Owen, on peut leur prendre un entraîneur et quelques joueurs, non ?

Kick & Rush : Rudy, après Waddle, quel autre joueur britannique aurais-tu aimé voir jouer au Vélodrome ?
Rudy : J’aurais bien vu Paul Gascoigne ou Steve MacManaman, deux joueurs qui ont la classe... ou alors, dans un autre genre, Dennis Wise, le découpeur de tibias.

Effectivement, si l’Olympique de Marseille pouvait troquer ses couleurs pour le rouge et blanc et incorporer dans son équipe des joueurs anglais, la Ligue 1 aurait clairement plus de gueule. On laisse là Sourya et on vous laisse découvrir leur univers musical sur Myspace.

Telegraph

Strachanismes
Chelsea a le Blues
Leeds, grandeur et décadence
Les Underdogs de Bermondsey
L’Angleterre se fait plaisir
La défaite est en vous
L'Angleterre au stade de la lose
Cole for England !
Spanish Fever
Liverpool vs Manchester
Welcome to the Den
Faut-il vendre Manchester United ?
Les Abramoviques
C'est Byzance !
L’Angleterre vote pour l’Europe... au féminin
Génération Bolton
L’internarsenalisation en marche
L’angoisse du siège vide
Heart attack
Great Great Gretna
Le Old Firm est-il soluble dans la Premier League ?
Legends never die
Et maintenant, le monde...
Road to Wigan Pier
Jean-Vic Chapus / MON FOOT BRITISH A MOI
Chic la D2...
Vive le C.P.E. !
Sweet and tender football fan
Ellan Road / MON FOOT BRITISH A MOI
Tell me there’s a heaven
Xavier Rivoire / MON FOOT BRITISH A MOI
Wrong number
A prayer for England
L’Angleterre, championne du monde ?
Les Mondialistes du Royaume
Deux ou trois choses que je sais d’elles
Rêvons encore un peu
Pourvu qu’il pleuve
This boring game
Eriksson le glas...
Tevez and Mascherano are blowing bubbles...
A polish invasion
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Unhappy Birthday
I’m a loser
Birds of passage
Scilly or not Silly ?
Pilgrimage in the North West
Stand up for Wycombe !
Throw your foot
Wembley II, le temple de l’avenir
My Heart Goes Bang
Sympathy for the Devils
Da Pippo Code
Forty four days
Win when he’s singing
More Specials
Two nil and you f.. it up !
Heart and Spirit
Désespérantes Footwives
Ashburton smiles
London 0, USA 4
Time for heroes