archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

L’Angleterre, championne du monde ?
L’Angleterre, championne du monde ?
Yann Rush - Article publié le dimanche 11 juin 2006
Une victoire. C’est tout ce qu’on espérait de ce premier match face au Paraguay. Celle-ci, sans saveur, ne lève cependant pas totalement les doutes sur la capacité des Anglais à aller au bout.

L’équipe de Sven-Goran Eriksson a gagné. C’est un bon point. Elle n’a que rarement tremblé. C’est un autre bon point. Bien entendu, tout ne fut pas parfait, à commencer par l’étrange baisse de rythme de son milieu de terrain en deuxième mi-temps, Beckham et Gerrard en tête.

Cette faillite individuelle a permis de tester la défense. Celle-ci semble solide. Robinson n’a été inquiété qu’à de faibles reprises, jamais sérieusement. Individuellement, John Terry s’est parfois montré fébrile et a donné quelques excellents ballons... aux attaquants adverses. Au milieu, on a pu voir à quel point cette équipe est dépendante de Gerrard et Beckham. Leur deuxième mi-temps anecdotique (rappelons que Gerrard s’était très peu entrainé la semaine précédant le match) a montré qu’un bon parcours de l’Angleterre passera forcément par un bon tournoi de ces deux joueurs. Offensivement, on a peu vu Owen, un peu plus Crouch, bien que souvent sanctionné dans les duels aériens. On notera enfin les nombreuses frappes lointaines de Lampard.

Tactiquement, Sven-Goran Eriksson n’a pris aucun risque et a ressorti son bon vieux 4-4-2. En amical, récemment, il avait tenté un 4-1-4-1 avec Carragher en "libéro du milieu de terrain" et Owen seul en pointe. Il a préféré hier évoluer avec deux pointes, en prévision sans doute du retour de Rooney prochainement.

Bon, passons aux choses sérieuses. L’Angleterre, par rapport a ce qu’elle a montré hier, a-t-elle les moyens de remporter la Coupe du Monde ? Comparons dans un premier temps avec les autres favoris de cette compétition. L’Allemagne s’est facilement imposée face au Costa Rica lors du match d’ouverture. Si la sélection de Klinsmann a montré de belles promesses offensives, il semblerait que la défense ne soit pas au niveau de l’attaque, ce qui posera forcément un problème quand Wanchope aura laissé sa place à un vrai attaquant. L’Argentine a également montré qu’il faudra compter avec elle, et semble beaucoup plus solide défensivement que l’Allemagne. Pour l’Angleterre, il y a deux versions. La première demie-heure (pressing haut, de belles combinaisons offensives, milieu de terrain très présent) les place clairement en tant que favori de la compétition. Le reste les place au niveau de Trinité et Tobago, leur prochain adversaire. Il semblerait que la chaleur ait joué un rôle important lors du match face au Paraguay, joué en milieu d’après-midi. On peut également imaginer que la sélection va monter en puissance au fil des matchs, et qu’elle n’était donc pas encore au point physiquement. Cette rencontre n’était pas la priorité des Anglais. Une victoire suffisait. Ils l’ont fait. C’est bien là le plus important.

Pour de nombreuses raisons donc, on s’abstiendra de tirer de conclusions définitives de ce match. L’Angleterre devrait se qualifier pour les 1/8èmes de finale dès le prochain match. On espère néanmoins un match à enjeu face à la Suède, ne serait-ce que pour le gain de la première place du groupe. Si, comme on peut l’espérer, les Anglais jouaient un match facile face à Trinité et Tobago, un match d’importance face à la Suède ne serait pas de trop avant d’entamer les matchs à élimination directe.

Telegraph

Strachanismes
Chelsea a le Blues
Leeds, grandeur et décadence
Les Underdogs de Bermondsey
L’Angleterre se fait plaisir
La défaite est en vous
L'Angleterre au stade de la lose
Cole for England !
Spanish Fever
Liverpool vs Manchester
Welcome to the Den
Faut-il vendre Manchester United ?
Les Abramoviques
C'est Byzance !
L’Angleterre vote pour l’Europe... au féminin
Génération Bolton
L’internarsenalisation en marche
L’angoisse du siège vide
Heart attack
Great Great Gretna
Le Old Firm est-il soluble dans la Premier League ?
Legends never die
Et maintenant, le monde...
Road to Wigan Pier
Jean-Vic Chapus / MON FOOT BRITISH A MOI
Chic la D2...
Vive le C.P.E. !
Sweet and tender football fan
Ellan Road / MON FOOT BRITISH A MOI
Tell me there’s a heaven
Xavier Rivoire / MON FOOT BRITISH A MOI
Wrong number
A prayer for England
L’Angleterre, championne du monde ?
Les Mondialistes du Royaume
Deux ou trois choses que je sais d’elles
Rêvons encore un peu
Pourvu qu’il pleuve
This boring game
Eriksson le glas...
Tevez and Mascherano are blowing bubbles...
A polish invasion
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Unhappy Birthday
I’m a loser
Birds of passage
Scilly or not Silly ?
Pilgrimage in the North West
Stand up for Wycombe !
Throw your foot
Wembley II, le temple de l’avenir
My Heart Goes Bang
Sympathy for the Devils
Da Pippo Code
Forty four days
Win when he’s singing
More Specials
Two nil and you f.. it up !
Heart and Spirit
Désespérantes Footwives
Ashburton smiles
London 0, USA 4
Time for heroes