archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

Welcome to the Den
Welcome to the Den
Yann Rush - Article publié le mardi 25 janvier 2005
La rédaction de déplace. Après que K.Kick ait assisté la semaine passée à Liverpool-Manchester United, Y.Rush a profité de quelques jours passés à Londres pour voir Millwall-Wolves un samedi, live at the Den.

Avant d’évoquer le match, laissez-moi vous conter ces quelques jours passés dans la Capitale Européenne du foot (Londres compte bon an mal an une petite quinzaine de clubs professionnels.) Arrivée à Londres : mardi soir, après un week-end coincé quelque part entre Birmingham et Coventry pour raisons professionnelles. Liverpool joue Burnley ce soir-là en Cup. Anyway, il est trop tard pour trouver un pub qui passe le match. Une grosse journée m’attend le lendemain. Je dois absolument trouver un billet pour un match qui se déroulera ce week-end. Au choix : West Ham-Derby, Chelsea-Portsmouth, Crystal Palace-Tottenham ou Millwall-Wolves.

A choisir, le premier match aurait ma préférence. Raisons sentimentales. Mais l’idée d’aller voir jouer les Hammers à Upton Park fut abandonnée avant même mon arrivée à Londres. Le match a été décalé au dimanche midi. Mon retour est prévu dimanche matin. Next ?

Chelsea-Portsmouth. Aussi alléchant soit-il de voir jouer la meilleure équipe de la saison en cours, j’avais là aussi renoncé avant mon départ. Les moindres places s’échangeaient autour de 70 Livres (plus de 100 euros, 3660 roubles) A ce prix-là, Abramovitch devrait vite rentrer dans ses frais.

Revenons là-dessus : Le prix des places en Angleterre, sans doute augmenté artificiellement il y a quelques années pour contrer le Hooliganisme, n’a aucune raison d’être aussi élevé à l’heure actuelle. Les moyens techniques et les mesures répressives actuelles (vidéo dans tous les stades, interdiction de stade et obligation de pointer au commissariat à l’heure du match) suffisent amplement, d’autant plus que cette forme de violence a été quasi-éradiquée des terrains de la Perfide Albion. Signe des temps, le football est de moins en moins le sport populaire qu’il était à ses débuts. Des familles entières prennent place aujourd’hui dans ce qu’on appelait avant les « Terraces », ces tribunes debout. Les spectateurs sont actuellement plus consommateurs que supporters... à la grande joie des clubs. Fin de la parenthèse.

Palace-Tottenham . Premier déplacement londonien de la semaine, direction Selhurst, au sud de Londres. Banlieue classique, avec ses maisons en brique rouge, ses jardins peu voire pas entretenus. Le terrain se dresse là, au milieu des maisons. Le Ticket Office est accolé au stade, à côté de la boutique officielle.

- Bonjour, je voudrais un billet pour le match de samedi.
- Pour voir un match de Catégorie A (Manchester Utd, Arsenal ou Tottenham, ndlr), il vous faut absolument acheter également un match de Catégorie B (Bolton, West Brom.)
- Je suis là seulement pour le week-end. Il n’y aucun moyen de voir le match ?
- Non, je suis désolé.
- Merci.

Là encore, le marketing à l’anglaise fait merveille. Tant pis pour eux.

Direction Milwall donc, à une station de train de London Bridge. L’arrivée aux abords du stade donne envie de faire demi-tour. « Welcome to the Den » y a-t-il marqué à quelques encablures du stade. Bienvenue ? Humm, puisque c’est marqué.

Il m’en coutera 17 Livres pour voir le match. Passons...

La journée continue par un détour à Upton Park, home des Hammers, et s’achève dans un Pub sur Charing Cross Road pour suivre Exeter-Manchester United, replay du premier tour de la Cup. « One pint ! »

Vendredi soir a lieu Sheffield Wednesday - Port Vale, match avancé de Division 2. J’arrive légèrement en retard au Pub, assez cependant pour louper le premier but, qui s’avèrera être l’unique but du match. Sinon, le niveau est plutôt bon, malgré quelques fautes techniques évidentes. Les joueurs de Sheffield l’emportent donc 1-0 et restent dans la course aux Play-offs pour la montée en ex-Division One.

Samedi, jour J : J’ai un peu de temps avant le match, assez en tout cas pour voir la première mi-temps de Southampton-Liverpool à St Marys, et accessoirement dans mon Pub de Charing Cross Road. Je pars au moment où Crouch marque le 2 ème but des Saints. Sale semaine pour les Reds.

C’est parti. London Bridge Station. Une fois passés les nombreux policiers, on s’entasse dans le premier train en partance vers South Bermondsey. 5 minutes plus tard, changement de paysage puisque c’est la police, montée cette fois qui nous accueille à quelques encablures du stade. On pense alors immanquablement à la scène finale de « Football Factory. » Fiction.

Le match est important pour Millwall, en course pour les play-offs. Bonne nouvelle pour les Lions, l’entraineur-joueur Dennis Wise est de retour de blessure. Dans son équipe se cotoient d’anciens joueurs de Premier League tels Barry Hayles, Jody Morris, Daniele Dichio ou Kevin Muscat. Chez les Wolves, Carl Cort évolue en attaque, Paul Ince en milieu de terrain Guardiolien (les tacles et coups de coude en plus.) Le duel avec l’ex boxeur Wise promet, même si celui-ci débute sur le banc.

Oubliez tout ce que vous avez lu ou vu sur Millwall. Un match au Den se déroule exactement de la même façon que tous les autres matchs du Royaume. Dans le North Stand , sous les supporters des Wolves, 2 banderoles : « Kick Racism » et « Lions have pride not prejudice » (littéralement : les Lions ont de la fierté, mais pas de préjugés.) Sur le programme du match, il est très clairement demandé à quiconque entendrait son voisin proférer des insultes racistes, de le dénoncer. La délation pour la bonne cause. Aucun sifflet ne vient obstruer l’annonce de l’équipe des Wolves. Même Paul Ince est épargné. Changement de topo à l’entame du match. La tribune si tranquille pendant l’avant match se réveille tranquillement. Les 13 et quelques milliers de spectateurs chantent, sifflent invariablement l’arbitre ou Ince, scène classique de toutes les tribunes du monde.

Sur le terrain, après 5 premières minutes difficiles, Millwall reprend le contrôle du ballon. Le jeu est plaisant, assez loin du cliché sur le football anglais hors Premier League. Si le jeu y est direct, on voit très peu de longs ballons. C’est cependant les Wolves qui se créent les meilleures occasions, notamment sur ce tir de Seol détourné in extremis par Lawrence sur sa ligne. Les Loups prennent l’avantage en fin de première mi-temps par Olofinjana.

La reprise est brouillonne et plus engagée. La rentrée de Wise n’améliore pas les choses. Millwall, use et abuse de longs ballons. Le Kick & Rush © reprend ses droits. C’est ainsi qu’un penalty généreux est donné à Millwall. Wise le tire. 1-1. On pense alors le match fini. Les fans quittent le stade. Seol s’en moque et trompe Stack d’une frappe de 20 bons mètres. Un dernier corner pour Millwall, ultime espoir, mais c’est trop tard. Les Wolves et leur entraîneur Glenn Hoddle peuvent exhulter.

Le sentiment qui domine après cette rencontre est la joie d’avoir assisté à un vrai match de football britannique, non pas que Chelsea-Portsmouth n’en soit pas un, mais ça a sans doute un peu moins de charme.

Back in London, où mon week-end foot s’arrête, non sans avoir été filmé par la police à ma descente du train. Avec une seule envie : y retourner.

Telegraph

Strachanismes
Chelsea a le Blues
Leeds, grandeur et décadence
Les Underdogs de Bermondsey
L’Angleterre se fait plaisir
La défaite est en vous
L'Angleterre au stade de la lose
Cole for England !
Spanish Fever
Liverpool vs Manchester
Welcome to the Den
Faut-il vendre Manchester United ?
Les Abramoviques
C'est Byzance !
L’Angleterre vote pour l’Europe... au féminin
Génération Bolton
L’internarsenalisation en marche
L’angoisse du siège vide
Heart attack
Great Great Gretna
Le Old Firm est-il soluble dans la Premier League ?
Legends never die
Et maintenant, le monde...
Road to Wigan Pier
Jean-Vic Chapus / MON FOOT BRITISH A MOI
Chic la D2...
Vive le C.P.E. !
Sweet and tender football fan
Ellan Road / MON FOOT BRITISH A MOI
Tell me there’s a heaven
Xavier Rivoire / MON FOOT BRITISH A MOI
Wrong number
A prayer for England
L’Angleterre, championne du monde ?
Les Mondialistes du Royaume
Deux ou trois choses que je sais d’elles
Rêvons encore un peu
Pourvu qu’il pleuve
This boring game
Eriksson le glas...
Tevez and Mascherano are blowing bubbles...
A polish invasion
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Unhappy Birthday
I’m a loser
Birds of passage
Scilly or not Silly ?
Pilgrimage in the North West
Stand up for Wycombe !
Throw your foot
Wembley II, le temple de l’avenir
My Heart Goes Bang
Sympathy for the Devils
Da Pippo Code
Forty four days
Win when he’s singing
More Specials
Two nil and you f.. it up !
Heart and Spirit
Désespérantes Footwives
Ashburton smiles
London 0, USA 4
Time for heroes