archives kick'n'rush
TELEGRAPH . FIGURES . HISTORY . FICHES CLUB

L’Angleterre se fait plaisir

Le 5 juin 2004, pour son dernier match de préparation avant l'Euro 2004, l'équipe d'Angleterre de Sven Goran Eriksson assomme l'Islande (6-1).

L’Angleterre se fait plaisir
Yann Rush - Article publié le samedi 5 juin 2004
Ce dernier match avant l’Euro pour la sélection Anglaise a permis à Eriksson de passer en revue la quasi totalité de ses joueurs. C’était bien le point essentiel de ce match amical contre une sélection islandaise assez faible. Bref, on n’en sait pas beaucoup plus ce soir sur les chances de cette sélection de bien figurer à l’Euro.

Contre une sélection islandaise composée d’Arason, de Hreidarson, de Marteinsson, de Sigurdsson, de Gretarsson, de Gudjonsson (x2), d’Ingimarsson, de Gudjohnsen, d’Helguson et de Sigurdsson, on s’étonne à peine de voir débuter Robinson dans la cage Anglaise à la place de David James. Pourtant, ses 60 minutes passées sur le terrain montrent qu’Eriksson (encore un) hésite encore sur le choix de son portier numéro 1 à l’Euro. Les 10 autres joueurs qui seront titulaires contre la France dimanche prochain sont quasiment connus. L’équipe de départ, sauf surprise, ressemblera à : Neville, Terry, Campbell, Cole - Beckham, Gerrard, Lampard, Scholes - Owen, Rooney. Le gardien titulaire devrait néanmoins être David James. Il faut dire que Robinson n’a pas eu l’occasion de se mettre en évidence aujourd’hui. Les occasions Islandaises ont été peu nombreuses, et le but marqué par Helguson suite à une cafouillage dans la surface ne peut en aucun cas lui être imputé. On n’en sait donc pas beaucoup plus sur les capacités de Robinson à entamer l’Euro en tant que titulaire du poste.

A l’exception de Terry, laissé au repos, Eriksson a débuté le match avec "sa" Dream Team (© JO 92). La défense, peu remuée il est vrai, n’a guère tremblé. Neville et Cole apportent beaucoup offensivement. Le la latéral droit de Manchester se retrouve ainsi passeur décisif sur le premier but de Rooney-ldo. Le casse-tête pour Eriksson se trouve plutôt au milieu de terrain. Les 4 joueurs alignés aujourd’hui (Beckham, Gerrard, Lampard et Scholes) ont passé la saison en tant que milieu axial. Si Beckham retrouve avec bonheur le coté droit qu’il avait délaissé en Espagne, force est de constater que Scholes est moins à l’aise à gauche et qu’il a tendance a souvent repiquer dans l’axe. Comme le disait Darren Tulett dans le premier article paru sur ce site, il manque un vrai milieu gauche à cette équipe. Mais "abus de bien ne nuit pas", et beaucoup de sélectionneurs aimeraient posséder quatre joueurs de ce calibre au milieu de leur équipe. En attaque, Owen a paru emprunté. Il n’a jamais su faire la différence. L’Angleterre ne fera un beau parcours au Portugal que si elle peut compter sur un Owen en pleine forme, ce qui n’était pas le cas cet après-midi, pas plus que cette saison. Mais elle pourra en revanche s’appuyer sur Wayne Rooney. L’attaquant d’Everton a marqué deux fois à Maine Road. Il pourrait être à l’Euro 2004 ce qu’Owen avait été à la Coupe du Monde 98.

Comme à son habitude, Eriksson a changé complètement son équipe en deuxième période, histoire de voir des joueurs qui n’auront pas l’occasion de trop se montrer à l’Euro. Ces joueurs, tels Cole, Bridge, Hargreaves ou l’autre frère Neville n’ont pas pu gagner leur place dans un match contre une équipe aussi faible. En revanche, Vassell, grâce à ses deux buts, dont un chanceux il est vrai, a sans doute marqué des points. Enfin ce n’était que l’Islande et, comme déjà dit, difficile de tirer des plans sur la comète après des matchs comme celui-ci. Mais ce qui est certain, c’est que l’Angleterre s’est rassuré sur ses capacités aujourd’hui, après un match poussif contre le Japon. L’équipe, sans génie, est néanmoins solide et relativement jeune. Il est donc difficile de prévoir comment elle se comportera à l’Euro. Mais on lui souhaite beaucoup de bonheur...

P.S : Ah oui, au fait, les Anglais ont gagné 6-1 (Lampard, Rooney x2, Vassell x2, Bridge contre un but d’Helguson).

Telegraph

Strachanismes
Chelsea a le Blues
Leeds, grandeur et décadence
Les Underdogs de Bermondsey
L’Angleterre se fait plaisir
La défaite est en vous
L'Angleterre au stade de la lose
Cole for England !
Spanish Fever
Liverpool vs Manchester
Welcome to the Den
Faut-il vendre Manchester United ?
Les Abramoviques
C'est Byzance !
L’Angleterre vote pour l’Europe... au féminin
Génération Bolton
L’internarsenalisation en marche
L’angoisse du siège vide
Heart attack
Great Great Gretna
Le Old Firm est-il soluble dans la Premier League ?
Legends never die
Et maintenant, le monde...
Road to Wigan Pier
Jean-Vic Chapus / MON FOOT BRITISH A MOI
Chic la D2...
Vive le C.P.E. !
Sweet and tender football fan
Ellan Road / MON FOOT BRITISH A MOI
Tell me there’s a heaven
Xavier Rivoire / MON FOOT BRITISH A MOI
Wrong number
A prayer for England
L’Angleterre, championne du monde ?
Les Mondialistes du Royaume
Deux ou trois choses que je sais d’elles
Rêvons encore un peu
Pourvu qu’il pleuve
This boring game
Eriksson le glas...
Tevez and Mascherano are blowing bubbles...
A polish invasion
Sourya / MON FOOT BRITISH A MOI
Unhappy Birthday
I’m a loser
Birds of passage
Scilly or not Silly ?
Pilgrimage in the North West
Stand up for Wycombe !
Throw your foot
Wembley II, le temple de l’avenir
My Heart Goes Bang
Sympathy for the Devils
Da Pippo Code
Forty four days
Win when he’s singing
More Specials
Two nil and you f.. it up !
Heart and Spirit
Désespérantes Footwives
Ashburton smiles
London 0, USA 4
Time for heroes